La vie trouve toujours son chemin

Ce jour-là, la soirée avait pourtant bien commencé : pizza maison, soda (à consommer avec modération), bière (à consommer avec davantage de modération), un France vs Allemagne (une belle affiche quoi !), un bon week-end en perspective. Oui, ce jour-là, on était vendredi.

Pizza et foot pour un vendredi 13 novembre gâché

C’était la journée de la gentillesse

C’était aussi vendredi 13 et … comment dire ? Si pour beaucoup, la date porte chance, je fais partie de ceux qui sont trouillard, superstitieux, vigilants ; Sans doute à cause de ce jour où je me suis retrouvée, de manière impromptue, sur le capot d’une voiture en stationnement ; Rien de grave, j’avais 7/8 ans et je cavalais à toute vitesse à vélo. J’ai effectué un coup de frein maladroit concernant de la roue avant et la bécane s’est soulevée par l’arrière avant le bon vol plané qui va avec. Ne vous moquez pas ! Ça a déjà du vous arriver. Bref, ce jour-là, c’était aussi un vendredi 13 et un souvenir impérissable.

Revenons à nos moutons, ce vendredi 13 novembre 2015 était aussi la journée de la gentillesse ; C’était surtout un bon France /Allemagne (bah oui ! Je suis une footeuse) et la 1ère confrontation entre ces 2 équipes depuis celle de ce vendredi 4 juillet 2014. On y avait été éliminé de la Coupe du Monde. Les larmes de A. Griezmann avaient coulé comme le sang de mon fils, ce jour-là : un camarade lui avait collé un coup de poing dans le nez « car c’est une balance ». Alors, obligation de se fabriquer un bon souvenir ce 13/11/2015 pour contrebalancer ce 4/07/2014.

Ingrédients de la bonne soirée :

  • Soirée Pizza
  • Match
  • Bonne humeur passant par une blague d’humour bête

  • Une belle victoire 2-0 contre les champions du monde en titre.

Entretemps était survenue une autre blague d’humour bête quand on a entendu ces 2 « booms » : en effet, mon fils et moi, on s’est dit que François Hollande et Angela Merkel avaient abusé d’une choucroute amicalement dégustée avant le match. Ils devaient sans doute faire l’objet des conséquences digestives de cette spécialité culinaire allemande.

Une bonne poilade quand, soudain, le même Christian Jean-Pierre, cible de mon effusion de gentillesse, fit un « Désolé ! Chers téléspectateurs, il n’y aura pas d’interview des joueurs […] Nous rendons l’antenne pour un flash spécial […] Des événements graves se produisent actuellement à Paris. »

Clap de fin brutal d’une soirée cool et bêtement gentille pour une nuit blanche cauchemardesque.

Après la pluie, la gueule de bois puis le beau temps

Ce samedi 14 novembre fut une sorte de gueule de bois. J’aurais préféré qu’elle provienne des 2 bières de la veille. Toutes ces personnes brutalement décédées, toutes ces personnes blessées, toutes les chaînes TV en édition spéciale et en boucle… Allez donc expliquer ça à votre gamin que vous avez envoyé au lit expéditivement après le match et qui, bien sûr, avait compris que des choses gravissimes s’étaient produites.  Et ce foutu – comme un air de déjà-vu – 11 mois plutôt.

Peu importe, une bonne douche, un café et un « bon, je dois me rendre l’assemblée générale de Supercoop. Tu peux abuser de France 4, Gulli & cie, pas de souci ! Tu peux même te mettre un volet de Star Wars en attendant les 2 épisodes de Star Wars Rebels sur F4 et tu me raconteras. Bref, tu ne trouveras rien d’autre sur les autres chaînes à cause de ces enfoirés de terroristes qui ont encore fait des problèmes ». Ni une, ni deux, le gamin inséra « l’Âge de Glace » dans le lecteur ;

Et en sortant, un plein soleil. Un beau temps en perspective et les ingrédients d’une bonne journée :

  • Vote de notre super logo pour les Amis de Supercoop
  • Une bonne bouffe préparée à la hâte pour midi en apprenant qu’Ezra & Kanan de Star Wars Rebels ont fait la misère à l’Inquisiteur (comme quoi le côté obscur ne rapporte rien)
  • Un début d’aprèm’ philosophique avec  mon paternel où on a refait le monde par téléphone
  • En soirée, un gala de boxe annulé (état d’urgence oblige) et remplacé par une bonne bouffe dans un pub avec une collègue et son fils : au menu, fish & chips, hamburger, bière (again, je sais) et un groupe de musique qui a chanté et joué sur place

Bref, ce cher professeur Malcolm dans Jurassic Park I avait raison, n’en déplaise à ceux qui croient réussir leur vie par la destruction et la mort.

Professeur malcolm dans Jurassic Park

Jeff Goldblum dans Jurassic Park – par Steven Spielberg (1993. Universal Pictures Amblin Entertainment)

Avec son meilleur, en dépit de son pire, vive la vie qui doit continuer ;

Perso, je n’ai pas trouvé meilleure façon de rendre hommage à toutes les victimes de ce foutu vendredi 13 novembre qu’en vivant.

Et n’y a-t-il pas meilleure façon que d’emmerder royalement ces individus jurant que par la mort … en vivant ?

Division : petite vadrouille dans les grandes embrouilles

Martin Luther-King disait : « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. » Mais qu’on sait qu’il est paradoxalement plus aisé de faire compliqué qu’on peut faire simple …
Et si l’on rajoute les « facilitateurs » de clivage et de division prêts à tout pour mieux régner, on peut dire qu’on est bien embrouillés dans la mélasse … ou pas. Vous allez comprendre pourquoi :

Hommes VS Femmes

Hommes : « Vous êtes des hystériques avec vos revendications de parité, d’égalité … »
Femmes : « Vous n’êtes que des machistes avec vos entêtements à garder le pouvoir, tout décider … »

homme-vs-femme

C’est cynique à dire mais les effets désastreux de ces antagonismes ne font pas de discriminations, ni d’inégalité envers les hommes et les femmes : Bref, tous perdants, au final.

Entrepreneurs VS Salariés

Salarié : « Salauds de patrons qui nous exploitez et qui vous en mettez plein les poches ! »
Entrepreneur : « Nous, on prend des risques, nous … pour créer de l’emploi ! Vous, trouillards, qui bénéficiez de toute la sécurité qu’on n’a pas ! »

C’est bête ; C’est même couillon car on a tous cette aspiration à gagner sa vie tout en souhaitant être utile ! … Peu importe le statut

Producteurs VS Consommateurs

Producteur : « Vous, consommateurs, vous foutez complètement qu’on se tue pour vous nourrir ! »
Consommateur : « Les producteurs nous nourrissent souvent avec de la m**** qui nous tue  ! »

illustration-producteurs-vs-consommateurs

On aime les bons produits et ça, ça n’a pas de prix. D’autant que perso j’ai adhéré à une initiative locale en ce sens … et je suis loin d’être la seule.

Boulot : Ceux qui en ont un VS Ceux qui en cherchent un

Celui en poste : « On paie pour les alloc’ de ces feignasses de chômeurs. »
Celui qui cherche : « Ceux qui ont un job sont des pleurnichards alors qu’on galère à trouver du taf. »

Illustration extraite du livre - Dico illustré d'une Présumée Cas Soc' -

Illustration extraite du livre – Dico illustré d’une Présumée Cas Soc’ – Alice Diotie – Tous Droits Réservés –

pendant que

illustration-stress-et-boulot

Illustration extraite du livre – Dico Illustré d’une Présumée Cas Soc’ – Alice Diotie – Tous Droits Réservés

Qu’on soit en poste ou en recherche d’emploi, on veut, tous, bosser dans de bonnes conditions.

Enseignants VS Parents

Enseignant : « Vous êtes démissionnaires, les parents. Vous n’éduquez pas bien vos enfants. »
Parent : « Vous êtes démissionnaires, les profs. Vous n’éduquez pas bien vos élèves. »

« Euh ! Et moi dans tout ça ! » se dit l’élève / enfant pendant que les adultes se déchirent tout en voulant conduire les bambins vers leur vie de citoyen / adulte

Urbains VS Ruraux

Urbains : « Toi, le rat des champs, qu’est-ce que tu te pleins ? Toi et tes vaches, ne dit-on pas que le bonheur est dans le pré ? »
Ruraux : « Toi, le rat des villes, tu nous regardes de haut et on en a que pour toi, surtout toi le banlieusard. Tu captes toute l’attention des médias, des politiques, des subventions, …  Alors que, nous, quedalle ! »

Rat des villes Rat des champs

Dessin d’Arthur Rackham – 1912

Qu’on mène une vie trépidante urbaine ou une sereine « solitude » rurale, on aime la vie.
Qu’on mène une trépidante solitude urbaine ou une sereine trépidation rurale, on aime la vie.


Alors au lieu de se foutre sur la gueule, dites-vous ceci :

Notre galère et est la vôtre

Votre galère et est la nôtre

Crédit images ou icônes : Flaticon, Wikimédia

Bienvenue à 2016

Bonne année 2016

Et voilà, nous y sommes : bienvenue à 2016. Comme chaque début d’année, arrivent les fameuses bonnes résolutions. Souvent, c’est l’heure des nouveautés, des changements dont on aspire, des projets que l’on souhaite réaliser ou d’anciennes résolutions que l’on a pas tenues les années précédentes.

Bref, pendant 1 à 2 semaines, nous aurons droit à des « J’arrête de … » ou des « Je commence à … » en passant par des « Je décide de … ». Qu’à cela ne tienne, je vous souhaite d’aller là où vous l’avez décidé.

« La logique vous mènera de A à B. L’imagination vous mènera partout. » Albert Einstein

Belle année 2016 à vous.

Au revoir 2015, Bonjour 2016

Quelle surprise que de trouver dans ma boîte mail un beau rapport d’activité concocté par WordPress : en effet, mon blog est tout jeune. Il est aussi la prolongation de mon – Dico Illustré d’une Présumée Cas Soc’ -.

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé ce rapport annuel 2015, que je tiens à partager avec vous : car, c’est vous qui faites vivre mon envie d’écrire, de cogiter et rire avec vous.

Merci les Lecteurs

En dépit d’une année 2015 assez … euh … enfin bref …, j’en retiens que la vie est une chance.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 550 fois en 2015. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 9 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Merci les blogueurs

La création de mon blog a été l’occasion de découvrir d’autres blogueurs. Qu’il s’agisse de la communauté « WP » ou des groupes  de Blogueur-euse-s et /ou auteur-e-s Facebook, oui, 2015 a été l’occasion de belles rencontres. Voici ci-dessous quelques blogs que je suis contente de suivre :

Merci la vie

Avec son meilleur et en dépit de son pire.

On-m-avait-promis-la-mouise

Et surtout MERCI mon fils : quelle meilleure manière que de démarrer 2016 en fêtant tes 12 ans, en ce 1er jour de l’année.

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous
… et vive la vie !

 

Nous sommes tous doués en maths … ou pas

Qui ne s’est jamais dit « Je suis en nul(le) en maths » ? Pourtant, les mathématiques font appel à notre raison, notre bon sens et à la logique dont nous sommes tous aptes. L’air de rien, certaines règles de maths peuvent s’appliquer à notre vie quotidienne et notre vie sociale. La règle des signes en est le parfait exemple.

Si on s’amuse à faire un parallèle entre cette rebutante règle logique et la société humaine, on se dira « Avoir la bosse des maths est possible … mais ce sera difficile ».


1. PLUS par MOINS donne MOINS

On veut être mieux payés alors que l’on veut payer toujours moins cher : sauf que cela fait des gens moins bien payés.

Plus-fois-Moins-font-Moins

2. MOINS par MOINS donne PLUS

Selon une définition extraite de mon livre :
Générosité : même les mathématiques sont d’accord ; « moins » fois « moins » font « plus ». Plus on galère, plus on donne. Néanmoins, l’excès de don rime avec « trop bon, trop con ».

Moins-fois-Moins-font-Plus

3. MOINS par PLUS donne MOINS

Pour expliquer l’abstention et les votes contestataires, on reproche à la démocratie beaucoup de choses : elle est dirigée par quelques personnes décidant à notre place et/ou calculant pour se maintenir au pouvoir. En gros, il y a de moins en moins de citoyens impliqués pour de plus en plus de décisions prises à nos dépens.

En fait, trop de citoyens se déchargent totalement sur les politiques, tels des enfants mineurs sur leurs parents. Ceux sont souvent les mêmes qui ne participeront pas à la vie démocratique. Alors qu’il existe des initiatives diverses pour se réapproprier la chose publique, comme constituer une liste pour sa mairie ou dégager un dictateur comme il se doit.

Moins-fois-Plus-font-moins

4. PLUS par PLUS donne PLUS

Face à un système à bout de souffle, les paradigmes de notre société évoluent. On rejette les inégalités, le terrorisme, les guerres, les crises économiques à répétition, … Sous plusieurs aspects, des gens se retroussent les manches pour contrer la fatalité.

Les exemples sont nombreux : on crée son propre emploi ou on reprend les rênes de sa consommation, etc. Bref, on bouge de plus en plus le « biiip!» pour ne plus accepter l’inacceptable.

Plus-fois-Plus-font-Plus


 

La morale :
Alors oui ! Être logique dans la vie comme en maths, c’est intéressant.
Mais gare aux excès : trop de calculs tuent la logique de la vie, n’est-ce pas ?

Vous avez dit Musulman Modéré ?

Definition Division

Je ne suis pas musulmane mais je ne veux pas me faire manipuler, ni être prise pour un jambon.

2015 : Funeste année pour la France touchée par les attentats de Janvier, d’Avril (car Mme Châtelain en a été victime), de Juin (car beaucoup ont déjà oublié Mr Cornara) et Novembre. Touchée également par des tentatives déjouées en Juillet, en Août et en Octobre, la France a été frappée à travers des Français à l’étranger. Notre pays (comme bien d’autres pays) est la cible des terroristes. D’ailleurs ces criminels, parlons-en :

Certains opportunistes disent que le monde occidental est en danger à cause de l’Islam. Opportunistes ? Oui, car leurs ambitions sont politiques, psychologiques, et/ou idéologiques. Sans disserter ici sur cette catégorie de personnes, les terroristes peuvent remercier infiniment les opportunistes car ils suivent à la lettre les objectifs de ces groupes criminels : à savoir nous faire penser que djihadiste = musulman.

D’autres maladroits, pourtant bien intentionnés, pensent et disent qu’il ne faut pas faire d’amalgames entre les enfoirés et les musulmans modérés. Musulman modéré ? Là où je tique.

Quid des terroristes usurpant l’Islam :

  • Qui et Pourquoi ? Des personnes avides de pouvoir, d’argent et ayant pris en otage le Coran ont décidé de semer la terreur et la haine. Tels de mafieux, ils magouillent : Pétrole de contrebande, Butin du pillage d’antiquités de valeur inestimable, Butin du racket de population civile, Butin du trafic de drogues, Butin du trafic d’êtres humains via l’esclavage, etc. Ils enrôlent des paumés usurpant l’Islam pour servir de chair à canon ôtant, au passage, la vie de trop nombreuses personnes qui ont le « tort » d’aimer la vie. A noter que ces gens conçoivent par la mort ce que nous concevons par la vie. Si ces gens-là lisaient le Coran et s’ils étaient réellement des musulmans, les mafieux à la tête de ces organisations criminelles seraient seuls comme des couillons, sans ces pigeons qui partent en Syrie ou ailleurs pour les suivre aveuglément. Ils seraient comme n’importe quelle organisation mafieuse, vectrice de malheur et de mort. Bref, aucun cas, ces mafiosi ne sont des musulmans.
  • Quand et Où ? Ces groupes criminels, sans foi ni loi, qui sévissent en France, au Nigéria, au Kenya, au Liban, en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Tunisie, au Mali, en Syrie, au Cameroun, en Égypte, en Belgique, en Suède  … la liste est si funestement longue. Pour faire court, c’est le monde entier qui est frappé. Remarquez qu’il y a énormément de pays dont la population est majoritairement de confession musulmane : ce n’est pas seulement le monde occidental qui est visé mais le monde des gens qui aiment la vie. Remarquez aussi que les lieux de cultes sont ciblés : église, synagogue … et mosquée. De plus, Daesh, Al Qaïda et Boko Haram frappent tout le temps, sans trêve. Ils assassinent lâchement pendant les fêtes religieuses musulmanes comme l’Aïd el-Fitr (célébrant la rupture du jeûne du mois du Ramadan) ou un vendredi (jour de prière pour l’Islam).
  • Comment ? Ils cherchent à diviser pour mieux régner comme des manipulateurs pervers et narcissiques. Ils veulent que les gens athées et ceux de confession chrétienne, juive, …  se foutent sur la gueule avec les personnes de confession musulmane. Et l’air de rien, cela marche : pas via les djihadistes mais via les gens qui assimilent les terroristes à des musulmans (et vice-versa).

Vous qui utilisez le terme de « musulmans modérés » : je souhaite vous dire que votre cheminement intellectuel est une antichambre menant au cheminement intellectuel de la catégorie des opportunistes cités plus haut. Vous dites que les individus de Daesh, d’Al Qaïda ou de Boko Haram sont des musulmans car ils se revendiquent musulmans.

Si ces gens se revendiquaient de la communauté des cyclistes ou des chatons, parleriez-vous alors de cyclistes modérés ou de chatons modérés ?

Maman travaille donc Mère indigne ?

Pourquoi beaucoup de mères culpabilisent parce qu’elles travaillent ?

Un jour de 2012, une puéricultrice de PMI m’a dit : « Travailler 35 heures, c’est trop travailler pour une mère ». 4 ans plutôt, une assistante sociale, rencontrée pour résoudre un problème de garde d’enfant, me disait : « C’est vous qui avez choisi de travailler » avant de me laisser sans solution.

Bref, suis-je une mère indigne car, en bossant, j’ai pu permettre à mon fils de :

Supporter son équipe de foot favori et de voir le Kinémax du Futuroscope en grandeur nature.

Maman-travaille-et-en-est-fiere-1

De prendre de la hauteur depuis le col d’Ispéguy (64) et d’aller à Pampelune ( tant qu’il ne joue pas les encierros cavalant comme des fous pour fuir les taureaux).

Maman-travaille-et-en-est-fiere-2

D’approcher les animaux qui le fascinent, qu’ils soient marins ou disparus.

Maman-travaille-et-en-est-fiere-3

De déguster un bon poulet yassa maison au lieu d’une purée en flacon issue d’une banque alimentaire (en plus, il aurait pensé que l’Union Européenne est une marque agro-alimentaire).

Maman-travaille-et-en-est-fiere-4

De jouer les touristes pendant les vacances d’été et d’avoir exactement ce qu’il m’a commandé comme cadeau d’anniv’ (anniversaire qui est également celui du jour où je suis devenue … maman).

Maman-travaille-et-en-est-fiere-5

Alors, si je suis une mère indigne, pas de souci, j’en suis fière.