Portrait chinois de l’année 2016 d’une idiote

L’année 2016 se termine. Elle a eu ses bas, ses hauts, ses surprises, ses rencontres, ses joies et ses peines : peu importe, 2016 est ce qu’elle a été et surtout ce qu’on en a fait.
Avant de la laisser tirer sa révérence, voici la rétrospective perso. de ce que j’en ai retenu.

Si elle était un animal, elle serait un colibri
parmi d’autres qui ont compris qu’ensemble, on va plus loin

NB : Supercoop Bordeaux dont je suis adhérente a organisé un financement participatif pour la suite de cette belle aventure humaine. A la clé, 27430 mercis auprès de 708 colibris.

Si elle était une plante, elle serait un roseau plié mais non rompu
Quelle que soit la force du vent

Si elle était un élément, elle serait le contre-feu des préjugés qui ont failli brûler mes ailes de la survie

Si elle était une saison, elle serait l’été tout simplement parce que j’ai passé de bons moments avec mon fils

autographe-ubb-quai-des-sports Bordeaux

Si elle était une planète, elle serait la Terre sur laquelle j’y ai mes pieds tout en ayant la tête dans les étoiles

Si elle était une pierre précieuse, elle serait la première pierre posée sur la fondation de la résilience

J’accepte avec gratitude tout ce qui m’arrive et je le considère comme une occasion de grandir et d’apprendre

Si elle était une pièce de la maison, elle serait la porte d’entrée … et de sortie

Si elle était un objet, elle serait ce tam-tam burkinabé pour enfant que j’ai acheté pour la naissance de mon fils

photo perso tam tam burkinabé

Pourquoi ce choix ? Il est devenu une allégorie de son avenir : On n’obtient jamais le silence quand on lui tape dessus.

Si elle était une couleur, elle serait celle des sentiments
Pour avoir récemment revu – La couleur des sentiments – l’adaptation cinématographique du roman – The Help – de Kathryn Stockett m’a rappelé que j’en ai toujours autant ras-le-bol d’entendre ces réelles idioties suivantes :

Illustration racisme

Si elle était un véhicule, elle serait l’empathie

top 5 des définitions de Google Trends

Capture Écran du top 5 des définitions de Google Trends

Si elle était une légende, elle serait urbaine

Si elle était un film, elle serait Jurassic Park
Car on y apprend que la vie trouve toujours son chemin, quoi qu’il arrive

Professeur malcolm dans Jurassic Park

Jeff Goldblum dans Jurassic Park – Steven Spielberg – 1993 (Universal Pictures Amblin Entertainment)

Si elle était un dessin animé, elle serait Les Simpson
où, au final, Lisa rectifie le tir après le mandat du Président Trump (<- Arff ! J’ai encore du mal à réaliser que je viens d’écrire – Président Trump ^^)

Si elle était une chanson, elle serait Ordinary Love de U2

Si elle était un plat, elle serait celui qui se partage

Si elle était un fruit, elle serait ces pommes non aromatisées aux pesticides, ni aux artifices les rendant toutes lisses et toutes « propres »

pommes locales et bio

Si elle était un vêtement, elle serait ma peau
Elle ne définit pas mon identité mais qu’est-ce qu’elle exprime ce que je n’ai encore exprimé

Capture écran Google Search

Capture écran Google Search

Si elle était une ville, elle serait Bordeaux
car, ici, on m’y a offert la possibilité réduire mes recherches dans Google concernant l’eczéma

TEDx-Bordeaux_Alice_DIOTIE

En remerciant Guillaume Lefèvre – http://www.punchmemory.com – et toute l’équipe de TEDx Bordeaux

Merci à la team TEDx Bordeaux

Si elle était un produit de maquillage, elle serait le sourire
Souvent il vaut mieux rire de beaucoup de choses que d’en pleurer

Si elle était un bruit, elle serait le silence de la forêt qui pousse malgré le bruit de l’arbre qui tombe

Si elle était une devise, elle serait « unis dans la diversité »
Car c’est aussi le titre d’un de mes prochains articles 😉

Si elle était un adverbe de temps, elle serait demain

Demain et après Un nouveau monde en marche - Cyril Dion - Éd. Domaine du Possible

Demain et après … Un nouveau monde en marche – Cyril Dion – Éd. Domaine du Possible


Et vous, quelle.s leçon.s avez-vous gagné en 2016 ?

La vie trouve toujours son chemin

Ce jour-là, la soirée avait pourtant bien commencé : pizza maison, soda (à consommer avec modération), bière (à consommer avec davantage de modération), un France vs Allemagne (une belle affiche quoi !), un bon week-end en perspective. Oui, ce jour-là, on était vendredi.

Pizza et foot pour un vendredi 13 novembre gâché

C’était la journée de la gentillesse

C’était aussi vendredi 13 et … comment dire ? Si pour beaucoup, la date porte chance, je fais partie de ceux qui sont trouillard, superstitieux, vigilants ; Sans doute à cause de ce jour où je me suis retrouvée, de manière impromptue, sur le capot d’une voiture en stationnement ; Rien de grave, j’avais 7/8 ans et je cavalais à toute vitesse à vélo. J’ai effectué un coup de frein maladroit concernant de la roue avant et la bécane s’est soulevée par l’arrière avant le bon vol plané qui va avec. Ne vous moquez pas ! Ça a déjà du vous arriver. Bref, ce jour-là, c’était aussi un vendredi 13 et un souvenir impérissable.

Revenons à nos moutons, ce vendredi 13 novembre 2015 était aussi la journée de la gentillesse ; C’était surtout un bon France /Allemagne (bah oui ! Je suis une footeuse) et la 1ère confrontation entre ces 2 équipes depuis celle de ce vendredi 4 juillet 2014. On y avait été éliminé de la Coupe du Monde. Les larmes de A. Griezmann avaient coulé comme le sang de mon fils, ce jour-là : un camarade lui avait collé un coup de poing dans le nez « car c’est une balance ». Alors, obligation de se fabriquer un bon souvenir ce 13/11/2015 pour contrebalancer ce 4/07/2014.

Ingrédients de la bonne soirée :

  • Soirée Pizza
  • Match
  • Bonne humeur passant par une blague d’humour bête

  • Une belle victoire 2-0 contre les champions du monde en titre.

Entretemps était survenue une autre blague d’humour bête quand on a entendu ces 2 « booms » : en effet, mon fils et moi, on s’est dit que François Hollande et Angela Merkel avaient abusé d’une choucroute amicalement dégustée avant le match. Ils devaient sans doute faire l’objet des conséquences digestives de cette spécialité culinaire allemande.

Une bonne poilade quand, soudain, le même Christian Jean-Pierre, cible de mon effusion de gentillesse, fit un « Désolé ! Chers téléspectateurs, il n’y aura pas d’interview des joueurs […] Nous rendons l’antenne pour un flash spécial […] Des événements graves se produisent actuellement à Paris. »

Clap de fin brutal d’une soirée cool et bêtement gentille pour une nuit blanche cauchemardesque.

Après la pluie, la gueule de bois puis le beau temps

Ce samedi 14 novembre fut une sorte de gueule de bois. J’aurais préféré qu’elle provienne des 2 bières de la veille. Toutes ces personnes brutalement décédées, toutes ces personnes blessées, toutes les chaînes TV en édition spéciale et en boucle… Allez donc expliquer ça à votre gamin que vous avez envoyé au lit expéditivement après le match et qui, bien sûr, avait compris que des choses gravissimes s’étaient produites.  Et ce foutu – comme un air de déjà-vu – 11 mois plutôt.

Peu importe, une bonne douche, un café et un « bon, je dois me rendre l’assemblée générale de Supercoop. Tu peux abuser de France 4, Gulli & cie, pas de souci ! Tu peux même te mettre un volet de Star Wars en attendant les 2 épisodes de Star Wars Rebels sur F4 et tu me raconteras. Bref, tu ne trouveras rien d’autre sur les autres chaînes à cause de ces enfoirés de terroristes qui ont encore fait des problèmes ». Ni une, ni deux, le gamin inséra « l’Âge de Glace » dans le lecteur ;

Et en sortant, un plein soleil. Un beau temps en perspective et les ingrédients d’une bonne journée :

  • Vote de notre super logo pour les Amis de Supercoop
  • Une bonne bouffe préparée à la hâte pour midi en apprenant qu’Ezra & Kanan de Star Wars Rebels ont fait la misère à l’Inquisiteur (comme quoi le côté obscur ne rapporte rien)
  • Un début d’aprèm’ philosophique avec  mon paternel où on a refait le monde par téléphone
  • En soirée, un gala de boxe annulé (état d’urgence oblige) et remplacé par une bonne bouffe dans un pub avec une collègue et son fils : au menu, fish & chips, hamburger, bière (again, je sais) et un groupe de musique qui a chanté et joué sur place

Bref, ce cher professeur Malcolm dans Jurassic Park I avait raison, n’en déplaise à ceux qui croient réussir leur vie par la destruction et la mort.

Professeur malcolm dans Jurassic Park

Jeff Goldblum dans Jurassic Park – par Steven Spielberg (1993. Universal Pictures Amblin Entertainment)

Avec son meilleur, en dépit de son pire, vive la vie qui doit continuer ;

Perso, je n’ai pas trouvé meilleure façon de rendre hommage à toutes les victimes de ce foutu vendredi 13 novembre qu’en vivant.

Et n’y a-t-il pas meilleure façon que d’emmerder royalement ces individus jurant que par la mort … en vivant ?

4 raisons prouvant que les chats auraient pu être personnalité de l’année 2015

Tous les ans, le Time nomme la personnalité de l’année. Que ce soit un groupe comme les protestataires de 2011 ou une seule personne comme le Pape François en 2013, le choix s’est porté sur la chancelière allemande, Angela Merkel, ce 9 décembre 2015. C’est bien mais …


Ils ont marqué l’année 2015 : des militants du mouvement américain Black Lives Matter à Donald Trump en passant par le chef de Daesh, Abou Bakr Al-Baghdadi, c’est l’impassible chancelière allemande Angela Merkel qui a été désignée personnalité de l’année 2015. C’est un choix que je salue, notamment par ses choix et ses prises de positions sur la crise des réfugiés.

Toutefois, je souhaite personnellement décerner une mention spéciale à une population : ils sont populaires, blancs, noirs, roux, jaunes, …, présents dans les 4 coins de monde réel et virtuel. Les chats m’ont, pour ainsi dire, marquée pour ce millésime 2015. Sans plus attendre, je vais vous dire pourquoi.

1/ Les chats contribuent au vivre-ensemble.

Le monde entier subit de (trop) nombreuses crises : attentats, les crises migratoires de réfugiés fuyant les guerres, les actes de barbarie, la misère, les changements climatiques, etc. Le principe du vivre-ensemble et d’humanité est remis en question. Face à un contexte difficile, on se répète à l’envie « Liberté, Égalité, Fraternité », les droits de l’Homme, l’universalité, des hashtags du type #SoyonsUnis. Pourtant, on finit par se diviser autour de toutes ces revendications si légitimes. Alors qu’une discussion autour des chats …

Illustration-France-et-ses-valeurs

Illustration-Les-Chats-unanimite

2/ Ils ont aidé la police belge dans la lutte contre le terrorisme.

Sous le hashtag #BrusselsLockDown (traduction : verrouillage de Bruxelles), les internautes ont contribué au bon déroulement d’une opération antiterroriste de la Police Fédérale belge, dans un quartier de Bruxelles, le soir du dimanche 22 novembre 2015.

Pour installer un blocus total interdisant la diffusion de l’intervention policière en cours, de nombreux twittos ont joué le jeu, à la demande des forces de l’ordre. Ainsi, de nombreux amis félins ont investi le web et ont permis le filtrage des infos liées à cette action antiterroriste.

3/ Les chats sont bons pour la santé.

De nombreuses études et articles de presse nous disent que la compagnie des chats est bénéfique pour la santé. Si vous aussi, vous êtes pris par la déprime saisonnière, de morosité et autre joyeusetés virales ou bactériennes hivernales, remettez-vous en auprès de votre boule de poil. Notons que le principe s’applique aussi pour les heureux propriétaires de chien.

Vous n’avez pas un chat à la maison : de millions de « lolcats » et autres mignons chatons pullulent sur la toile, occasionnant le rire et la baisse du stress. Et comme il est également reconnu que le rire est bon pour la santé physique et morale.

4/ Ils boostent l’économie et créent de l’emploi.

2015 est une année marquée par une économie en berne. Plusieurs secteurs d’activité accusent toujours le coup depuis la crise de 2008. Pourtant, la population féline apporte une part non négligeable dans la création de richesses.

Infographie-Marche-des-chats

Et vous ! Qui vous a marqué en cette année 2015 ?

Etat d’urgence et COP21 : des perquisitions et assignations à résidence suscitent la polémique.

[Avertissement : article parodique]

Les mesures prises lors de l’état d’urgence provoquent la multiplication de récits de perquisitions ayant mal tournées et des saisines de recours. Elles posent la question de savoir si la sécurisation de territoire n’entraîne pas une remise en cause du respect des libertés fondamentales.


 

2014-08-life-of-pix-free-stock-photos-bee-flower-Collecting-pollen

En marge de cet état d’exception permettant des perquisitions administratives sans passer par l’autorité et le contrôle d’un juge, les récits de faits portant à contestations se multiplient.

Dernier en date : la quadrature du miel nous rapporte le cas de cette ruche installée dans la métropole bordelaise. Après une perquisition musclée, la reine a été assignée à résidence. Suspectée d’être une activiste écologiste, elle se retrouve confinée dans sa ruche et a interdiction de se rendre sur la région Île-De-France, jusqu’au 11 décembre prochain.

« Je suis d’accord avec ce qui est mis en place avec l’état d’urgence. Nous avons besoin de davantage de sécurité. Je me sens également concernée par l’environnement. Nous, les abeilles, nous contribuons beaucoup au bon fonctionnement de la nature » nous affirme avec force cette reine qui a le soutien inconditionnel de tous ses congénères. « En aucun cas, je ne suis une activiste voulant perturber la COP21 » proteste-t-elle face à cette mesure qu’elle considère comme une injustice.

Déplorant le bad-buzz et le risque de stigmatisation, les frelons asiatiques, en solidarité avec leur cousine, ont créé une page de soutien sur Facebook tandis que le hashtag #jesuisabeille circule dans la twittosphère. D’autres initiatives similaires sont prévues sur les réseaux sociaux et la toile, l’interdiction de rassemblement sur l’espace public étant en vigueur.

Pour l’heure, la reine a déposé un recours auprès du tribunal pour faire lever son assignation.

Crédit photo : lifeofpix.com par Leeroy

7 illustrations sur l’hypocrisie

et l’absurdité qui va avec !

La pire des hypocrisies n’est pas celle envers les autres mais celle envers soi-même.

1. Le travail du dimanche

Illustration travail du dimanche

2. Éducation

« Celui qui a la prétention d’enseigner ne doit jamais cesser d’apprendre » – John C. Dana

Illustration enseigner apprendre éducation

3. Notre réaction face à une agression

Reaction face a agression

4. L’accès à la culture

Illustration acces culture

5. La lutte contre l’exclusion sociale

Il y en a qui ont la vocation, le sens humain et du bon sens pour faire ce métier mais il y a les autres …

Lutte exclusion sociale

6. Le racisme et autres discriminations

Qui n’a pas dit et/ou entendu ce fameux « Je ne suis pas raciste mais … » ?

Illustration racisme

7. Le drapeau français, valeur refuge depuis les attentats

Quand on revendique la citoyenneté française, on prend tout ce qui va avec : le drapeau mais aussi la devise, dans son intégralité … pas à la carte, etc.

Illustration citoyennete france

Vous avez dit Musulman Modéré ?

Definition Division

Je ne suis pas musulmane mais je ne veux pas me faire manipuler, ni être prise pour un jambon.

2015 : Funeste année pour la France touchée par les attentats de Janvier, d’Avril (car Mme Châtelain en a été victime), de Juin (car beaucoup ont déjà oublié Mr Cornara) et Novembre. Touchée également par des tentatives déjouées en Juillet, en Août et en Octobre, la France a été frappée à travers des Français à l’étranger. Notre pays (comme bien d’autres pays) est la cible des terroristes. D’ailleurs ces criminels, parlons-en :

Certains opportunistes disent que le monde occidental est en danger à cause de l’Islam. Opportunistes ? Oui, car leurs ambitions sont politiques, psychologiques, et/ou idéologiques. Sans disserter ici sur cette catégorie de personnes, les terroristes peuvent remercier infiniment les opportunistes car ils suivent à la lettre les objectifs de ces groupes criminels : à savoir nous faire penser que djihadiste = musulman.

D’autres maladroits, pourtant bien intentionnés, pensent et disent qu’il ne faut pas faire d’amalgames entre les enfoirés et les musulmans modérés. Musulman modéré ? Là où je tique.

Quid des terroristes usurpant l’Islam :

  • Qui et Pourquoi ? Des personnes avides de pouvoir, d’argent et ayant pris en otage le Coran ont décidé de semer la terreur et la haine. Tels de mafieux, ils magouillent : Pétrole de contrebande, Butin du pillage d’antiquités de valeur inestimable, Butin du racket de population civile, Butin du trafic de drogues, Butin du trafic d’êtres humains via l’esclavage, etc. Ils enrôlent des paumés usurpant l’Islam pour servir de chair à canon ôtant, au passage, la vie de trop nombreuses personnes qui ont le « tort » d’aimer la vie. A noter que ces gens conçoivent par la mort ce que nous concevons par la vie. Si ces gens-là lisaient le Coran et s’ils étaient réellement des musulmans, les mafieux à la tête de ces organisations criminelles seraient seuls comme des couillons, sans ces pigeons qui partent en Syrie ou ailleurs pour les suivre aveuglément. Ils seraient comme n’importe quelle organisation mafieuse, vectrice de malheur et de mort. Bref, aucun cas, ces mafiosi ne sont des musulmans.
  • Quand et Où ? Ces groupes criminels, sans foi ni loi, qui sévissent en France, au Nigéria, au Kenya, au Liban, en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Tunisie, au Mali, en Syrie, au Cameroun, en Égypte, en Belgique, en Suède  … la liste est si funestement longue. Pour faire court, c’est le monde entier qui est frappé. Remarquez qu’il y a énormément de pays dont la population est majoritairement de confession musulmane : ce n’est pas seulement le monde occidental qui est visé mais le monde des gens qui aiment la vie. Remarquez aussi que les lieux de cultes sont ciblés : église, synagogue … et mosquée. De plus, Daesh, Al Qaïda et Boko Haram frappent tout le temps, sans trêve. Ils assassinent lâchement pendant les fêtes religieuses musulmanes comme l’Aïd el-Fitr (célébrant la rupture du jeûne du mois du Ramadan) ou un vendredi (jour de prière pour l’Islam).
  • Comment ? Ils cherchent à diviser pour mieux régner comme des manipulateurs pervers et narcissiques. Ils veulent que les gens athées et ceux de confession chrétienne, juive, …  se foutent sur la gueule avec les personnes de confession musulmane. Et l’air de rien, cela marche : pas via les djihadistes mais via les gens qui assimilent les terroristes à des musulmans (et vice-versa).

Vous qui utilisez le terme de « musulmans modérés » : je souhaite vous dire que votre cheminement intellectuel est une antichambre menant au cheminement intellectuel de la catégorie des opportunistes cités plus haut. Vous dites que les individus de Daesh, d’Al Qaïda ou de Boko Haram sont des musulmans car ils se revendiquent musulmans.

Si ces gens se revendiquaient de la communauté des cyclistes ou des chatons, parleriez-vous alors de cyclistes modérés ou de chatons modérés ?