Au revoir 2015, Bonjour 2016

Quelle surprise que de trouver dans ma boîte mail un beau rapport d’activité concocté par WordPress : en effet, mon blog est tout jeune. Il est aussi la prolongation de mon – Dico Illustré d’une Présumée Cas Soc’ -.

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé ce rapport annuel 2015, que je tiens à partager avec vous : car, c’est vous qui faites vivre mon envie d’écrire, de cogiter et rire avec vous.

Merci les Lecteurs

En dépit d’une année 2015 assez … euh … enfin bref …, j’en retiens que la vie est une chance.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 550 fois en 2015. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 9 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Merci les blogueurs

La création de mon blog a été l’occasion de découvrir d’autres blogueurs. Qu’il s’agisse de la communauté « WP » ou des groupes  de Blogueur-euse-s et /ou auteur-e-s Facebook, oui, 2015 a été l’occasion de belles rencontres. Voici ci-dessous quelques blogs que je suis contente de suivre :

Merci la vie

Avec son meilleur et en dépit de son pire.

On-m-avait-promis-la-mouise

Et surtout MERCI mon fils : quelle meilleure manière que de démarrer 2016 en fêtant tes 12 ans, en ce 1er jour de l’année.

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous
… et vive la vie !

 

Nous sommes tous doués en maths … ou pas

Qui ne s’est jamais dit « Je suis en nul(le) en maths » ? Pourtant, les mathématiques font appel à notre raison, notre bon sens et à la logique dont nous sommes tous aptes. L’air de rien, certaines règles de maths peuvent s’appliquer à notre vie quotidienne et notre vie sociale. La règle des signes en est le parfait exemple.

Si on s’amuse à faire un parallèle entre cette rebutante règle logique et la société humaine, on se dira « Avoir la bosse des maths est possible … mais ce sera difficile ».


1. PLUS par MOINS donne MOINS

On veut être mieux payés alors que l’on veut payer toujours moins cher : sauf que cela fait des gens moins bien payés.

Plus-fois-Moins-font-Moins

2. MOINS par MOINS donne PLUS

Selon une définition extraite de mon livre :
Générosité : même les mathématiques sont d’accord ; « moins » fois « moins » font « plus ». Plus on galère, plus on donne. Néanmoins, l’excès de don rime avec « trop bon, trop con ».

Moins-fois-Moins-font-Plus

3. MOINS par PLUS donne MOINS

Pour expliquer l’abstention et les votes contestataires, on reproche à la démocratie beaucoup de choses : elle est dirigée par quelques personnes décidant à notre place et/ou calculant pour se maintenir au pouvoir. En gros, il y a de moins en moins de citoyens impliqués pour de plus en plus de décisions prises à nos dépens.

En fait, trop de citoyens se déchargent totalement sur les politiques, tels des enfants mineurs sur leurs parents. Ceux sont souvent les mêmes qui ne participeront pas à la vie démocratique. Alors qu’il existe des initiatives diverses pour se réapproprier la chose publique, comme constituer une liste pour sa mairie ou dégager un dictateur comme il se doit.

Moins-fois-Plus-font-moins

4. PLUS par PLUS donne PLUS

Face à un système à bout de souffle, les paradigmes de notre société évoluent. On rejette les inégalités, le terrorisme, les guerres, les crises économiques à répétition, … Sous plusieurs aspects, des gens se retroussent les manches pour contrer la fatalité.

Les exemples sont nombreux : on crée son propre emploi ou on reprend les rênes de sa consommation, etc. Bref, on bouge de plus en plus le « biiip!» pour ne plus accepter l’inacceptable.

Plus-fois-Plus-font-Plus


 

La morale :
Alors oui ! Être logique dans la vie comme en maths, c’est intéressant.
Mais gare aux excès : trop de calculs tuent la logique de la vie, n’est-ce pas ?

4 raisons prouvant que les chats auraient pu être personnalité de l’année 2015

Tous les ans, le Time nomme la personnalité de l’année. Que ce soit un groupe comme les protestataires de 2011 ou une seule personne comme le Pape François en 2013, le choix s’est porté sur la chancelière allemande, Angela Merkel, ce 9 décembre 2015. C’est bien mais …


Ils ont marqué l’année 2015 : des militants du mouvement américain Black Lives Matter à Donald Trump en passant par le chef de Daesh, Abou Bakr Al-Baghdadi, c’est l’impassible chancelière allemande Angela Merkel qui a été désignée personnalité de l’année 2015. C’est un choix que je salue, notamment par ses choix et ses prises de positions sur la crise des réfugiés.

Toutefois, je souhaite personnellement décerner une mention spéciale à une population : ils sont populaires, blancs, noirs, roux, jaunes, …, présents dans les 4 coins de monde réel et virtuel. Les chats m’ont, pour ainsi dire, marquée pour ce millésime 2015. Sans plus attendre, je vais vous dire pourquoi.

1/ Les chats contribuent au vivre-ensemble.

Le monde entier subit de (trop) nombreuses crises : attentats, les crises migratoires de réfugiés fuyant les guerres, les actes de barbarie, la misère, les changements climatiques, etc. Le principe du vivre-ensemble et d’humanité est remis en question. Face à un contexte difficile, on se répète à l’envie « Liberté, Égalité, Fraternité », les droits de l’Homme, l’universalité, des hashtags du type #SoyonsUnis. Pourtant, on finit par se diviser autour de toutes ces revendications si légitimes. Alors qu’une discussion autour des chats …

Illustration-France-et-ses-valeurs

Illustration-Les-Chats-unanimite

2/ Ils ont aidé la police belge dans la lutte contre le terrorisme.

Sous le hashtag #BrusselsLockDown (traduction : verrouillage de Bruxelles), les internautes ont contribué au bon déroulement d’une opération antiterroriste de la Police Fédérale belge, dans un quartier de Bruxelles, le soir du dimanche 22 novembre 2015.

Pour installer un blocus total interdisant la diffusion de l’intervention policière en cours, de nombreux twittos ont joué le jeu, à la demande des forces de l’ordre. Ainsi, de nombreux amis félins ont investi le web et ont permis le filtrage des infos liées à cette action antiterroriste.

3/ Les chats sont bons pour la santé.

De nombreuses études et articles de presse nous disent que la compagnie des chats est bénéfique pour la santé. Si vous aussi, vous êtes pris par la déprime saisonnière, de morosité et autre joyeusetés virales ou bactériennes hivernales, remettez-vous en auprès de votre boule de poil. Notons que le principe s’applique aussi pour les heureux propriétaires de chien.

Vous n’avez pas un chat à la maison : de millions de « lolcats » et autres mignons chatons pullulent sur la toile, occasionnant le rire et la baisse du stress. Et comme il est également reconnu que le rire est bon pour la santé physique et morale.

4/ Ils boostent l’économie et créent de l’emploi.

2015 est une année marquée par une économie en berne. Plusieurs secteurs d’activité accusent toujours le coup depuis la crise de 2008. Pourtant, la population féline apporte une part non négligeable dans la création de richesses.

Infographie-Marche-des-chats

Et vous ! Qui vous a marqué en cette année 2015 ?

Un Gaou à Toronto: les clichés

Stéréotypes et Clichés : mieux vaut en rire.
Merci au Blog des Gaous pour ce beau florilège.

Le blog des Gaous

securedownloadAprès avoir plombé l’ambiance avec mes  derniers billets, j’ai pensé qu’il était temps de rigoler un peu pour changer.  Les quelques personnes que j’ai rencontrées en arrivant commencent à être un peu plus bavardes avec moi. J’ai donc parlé avec elles de la France, du Sénégal et du Togo. La discussion m’a tellement fait rire que j’ai eu envie de la partager avec vous. Les Canadiens sont habitués à voir débarquer des gens de toutes origines sur leur territoire. J’ai donc naïvement pensé que mes nouveaux ‘amis’,  auraient une bonne connaissance du monde qui les entoure. C’est avec beaucoup d’amusement que je les ai entendus me raconter des conneries faire part de leur vision de mon monde.  Quand on parle d’un pays dont j’ignore les us et coutumes, je ferme mon clapet pour ne pas passer pour une cruche. Il faut croire que tout le monde n’a pas ce genre d’inquiétude. Voici sans plus attendre le top…

View original post 802 mots de plus

Etat d’urgence et COP21 : des perquisitions et assignations à résidence suscitent la polémique.

[Avertissement : article parodique]

Les mesures prises lors de l’état d’urgence provoquent la multiplication de récits de perquisitions ayant mal tournées et des saisines de recours. Elles posent la question de savoir si la sécurisation de territoire n’entraîne pas une remise en cause du respect des libertés fondamentales.


 

2014-08-life-of-pix-free-stock-photos-bee-flower-Collecting-pollen

En marge de cet état d’exception permettant des perquisitions administratives sans passer par l’autorité et le contrôle d’un juge, les récits de faits portant à contestations se multiplient.

Dernier en date : la quadrature du miel nous rapporte le cas de cette ruche installée dans la métropole bordelaise. Après une perquisition musclée, la reine a été assignée à résidence. Suspectée d’être une activiste écologiste, elle se retrouve confinée dans sa ruche et a interdiction de se rendre sur la région Île-De-France, jusqu’au 11 décembre prochain.

« Je suis d’accord avec ce qui est mis en place avec l’état d’urgence. Nous avons besoin de davantage de sécurité. Je me sens également concernée par l’environnement. Nous, les abeilles, nous contribuons beaucoup au bon fonctionnement de la nature » nous affirme avec force cette reine qui a le soutien inconditionnel de tous ses congénères. « En aucun cas, je ne suis une activiste voulant perturber la COP21 » proteste-t-elle face à cette mesure qu’elle considère comme une injustice.

Déplorant le bad-buzz et le risque de stigmatisation, les frelons asiatiques, en solidarité avec leur cousine, ont créé une page de soutien sur Facebook tandis que le hashtag #jesuisabeille circule dans la twittosphère. D’autres initiatives similaires sont prévues sur les réseaux sociaux et la toile, l’interdiction de rassemblement sur l’espace public étant en vigueur.

Pour l’heure, la reine a déposé un recours auprès du tribunal pour faire lever son assignation.

Crédit photo : lifeofpix.com par Leeroy